|  Documents  |   Témoignages  |   YPIP / PSJP  |   Appel d’offre | Recrutement  |   Nous contacter  |    WAHO@Mail  | HRWeb
  •      
  •    
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •       
  •   
  •        



Actualité

Le deuxième forum des Bonnes pratiques en santé de la CEDEAO passé en revue pour donner plus de succès à la manifestation dans les prochaines éditions

Du 18 au 21 Avril 2017, l’OOAS tient à Ouagadougou, un atelier sur l’évaluation externe et la rédaction d’un journal spécial sur les bonnes pratiques en santé. Organisé avec le soutien financier de l’USAID à travers le Projet CAPS, la rencontre se donne pour objectif d’améliorer le processus d’organisation pratique du Forum de la CEDEAO des Bonnes Pratiques en Santé, mais aussi de poser les bases de la publication du journal Spécial sur les bonnes pratiques sélectionnées à partir du 2ème forum.

A la cérémonie d’ouverture de la rencontre présidée par le Secrétaire Général du Ministère de la Santé du Burkina Faso le Directeur Général de l’OOAS expliqué les motivations qui ont présidé à la tenue de cette rencontre. Selon Dr Xavier CRESPIN, Il était nécessaire à l’image de 2015 de faire une évaluation complète du deuxième forum pour améliorer le processus et avoir un impact important sur l’accélération de la mise en œuvre des programmes de santé prioritaires.

Au delà, la rédaction d’un journal qui compile les meilleures pratiques identifiées à l’issue de la deuxième édition, est apparu nécessaire pour une plus grande vulgarisation au niveau des pays. De son coté, le Secrétaire Général du Ministère de la Santé à encouragé les participants à un examen minutieux de tout ce qui peut contribuer à une réussite de ce forum dont l’intérêt n’est plus à démontrer.

Durant 4 jours, les participants composés des membres du Groupe Technique Régional de Travail (GTRT), mis en place depuis quatre ans pour aider à la conception et à l’organisation du forum, doivent examiner en plus de la conception du journal spécial toutes les facettes de l’organisation pratique de la manifestation pour retenir les points forts et trouver une solution aux défaillances constatées.

A cela il faut aussi ajouter que les participants à l’atelier se pencheront sur les thèmes de la prochaine édition du forum. La rencontre servira aussi à discuter des thèmes pour le prochain forum et enfin, l’occasion sera donnée à chaque porteur d’abstract de soumettre la synthèse de sa bonne pratique qui fera l’objet de questions et commentaires des participants.

En rappel, l’initiative du forum des bonnes pratiques en santé de la CEDEAO trouve son fondement dans une des recommandations de la 14ème session ordinaire de l’Assemblée des Ministres de la santé de la CEDEAO tenue à Monrovia, qui a adopté une Résolution portant création du Forum de la CEDEAO sur les Bonnes Pratiques en Santé.

La décision est dû au fait comme l’a expliqué le Directeur Général de l’OOAS, que la situation sanitaire dans l’espace CEDEAO est encore caractérisée par, entre autres, des taux de morbidité et de mortalité élevés, des systèmes de santé encore assez fragiles, le dysfonctionnement des systèmes d’information sanitaire, l’accès limité aux médicaments, le déficit des Ressources Humaines spécialisées en Santé et des épidémies récurrentes.

Cette situation préoccupante du secteur justifie l’attention constante des Chefs d’Etat et de gouvernement de la région, pour la mise en œuvre d’interventions à l’échelle régionale qui visent à assurer une meilleure santé à la population, vecteur du développement économique et de l’intégration régionale.

L’édition 2016 du forum des bonnes pratiques en santé de la CEDEAO qui s’est tenue à Grand Bassam en Côte d’Ivoire a rassemblé près de cinq cents participants autours du thème : « Promouvoir les innovations en Santé de la Reproduction, de la Mère, du Nouveau-né, de l’Enfant et de l’Adolescent en lien avec les ODD, avec les sous thèmes :

-  Réformes institutionnelles,
-  Ressources humaines en santé
-  Technologies sanitaires
-  Transfert des connaissances et Utilisation des données factuelles dans les politiques, programmes

Par Moctar TRAORE, chargé de communication à l’OOAS


Photo de famille



 

 

Bulletins
épidemiologique

S36/2017

WAHODAY

reconnaissance à l'OOAS