|  Documents  |   Témoignages  |   YPIP / PSJP  |   Appel d’offre | Recrutement  |   Nous contacter  |    WAHO@Mail  | HRWeb
  •      
  •    
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •       
  •   
  •        



Actualité

L’OOAS réunit les experts pour harmoniser les processus et outils de suivi et évaluation des interventions dans le cadre du projet Paludisme et Maladies Tropicales Négligées (P/MTN) au Sahel.

Ouagadougou, le 15 mai 2017 – L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) organise du 15 au 17 mai un atelier d’harmonisation des processus et outils de suivi et évaluation des interventions des campagnes de chimio-prévention du paludisme saisonnier (CPS) et du distribution de masse de médicaments contre les maladies tropicales négligées (DMM/MTN) dans le cadre du projet Paludisme et Maladies Tropicales Négligées (P/MTN) au Sahel.

L’objectif recherché est de permettre la consolidation des acquis du système de suivi évaluation du projet et d’harmoniser les outils de collecte des données des campagnes de CPS et MTN avec l’appui des expertises remarquables des acteurs de terrain et de partenaires techniques et financiers notamment l’OMS, la Banque Mondiale, Sight Savers, Helen Keller International (HKI), Malaria Consortium et le Catholic Relief Service (CRS). En outre, la rencontre sera consacrée à la définition d’un processus harmonisé d’organisation des camps de chirurgie pour la prise en charge des complications des MTN (hydrocèle et du trichiasis).

Dans son discours de bienvenue, le Directeur Général de l’OOAS, représenté par Dr SORHO-SILUE Kozolo, Professionnelle en charge du Suivi-Evaluation, a souligné l’importance de la rencontre qui est une recommandation des acteurs afin de trouver une solution au problème de compréhension et du mode de calcul de certains indicateurs et les difficultés liées à la collecte et à la remontée régulière des données.

Mme la représentante du DG a réitéré l’engagement de l’OOAS à appuyer les pays pour l’atteinte des objectifs du projet.

Dans son discours d’ouverture, le Coordonnateur du Programme Paludisme, le Dr Yacouba SAVADOGO, représentant du Ministre de la santé du Burkina Faso, a relevé quelques défis liés au suivi-évaluation notamment (i) l’insuffisance de compréhension de la définition de certains indicateurs d’un pays à l’autre, (ii) le mode de calcul non uniforme de certains indicateurs d’un pays à l’autre, (iii) le faible niveau des cibles annuelles des indicateurs au regard des niveaux atteints dès la première année de mise en œuvre du projet, et (iv) l’utilisation d’outils de collecte de données sur les campagnes de masse non entièrement harmonisés entre les pays.

Il a ensuite rappelé l’importance de l’harmonisation des outils de collecte des données des campagnes entre les trois pays et d’un suivi efficace des interventions pour garantir l’atteinte des objectifs du projet. Pour ce faire, il a exhorté les participants à conjuguer leurs efforts.

Avant de déclarer ouvert l’atelier, le représentant du Ministre de la Santé du Burkina Faso, a exprimé sa gratitude à l’OOAS pour tous les efforts pour l’amélioration de la santé des populations de la sous-région et pour le choix du Burkina Faso pour la tenue de l’atelier régional.

Article proposé par Harvey DE HARDT-KAFFILS



 

 

Bulletins
épidemiologique

S12/2017

reconnaissance à l'OOAS