|  Documents  |   Témoignages  |   YPIP / PSJP  |   Appel d’offre | Recrutement  |   Nous contacter  |    WAHO@Mail  | HRWeb
  •      
  •    
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •       
  •   
  •        



Actualité

Fin de Formation d’experts en épidémiologie d’intervention : 28 agents de santé outillés en épidémiologie de terrain pour la détection la préparation et la riposte aux épidémies et phénomènes majeurs de santé publique.

Le 14 juillet 2017 a eu lieu à Ouagadougou, la cérémonie de graduation au Master régional en Epidémiologie d’intervention (WAFETP). Cette formation financée par l’’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), à travers le projet WARDS, a concerné 30 cadres provenant des pays de la CEDEAO. Au total, 28 résidents sur les 30 inscrits provenant des pays de la CEDEAO, ont été gradués à cette formation, soit un taux de réussite de 93,33%.

C’est en présence de nombreuses personnalités dont : le Directeur Général de l’OOAS, Dr Xavier CRESPIN, le Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Dr Urbain KOULDIATI, et le Secrétaire Général du Ministère de la Santé, Dr Robert KORBEOGO, représentant le Ministre de la Santé du Burkina Faso que s ‘est déroulée la cérémonie de fin formation

Figure 1 : La table des officiels

Dans son allocution, le Directeur Général de l’OOAS a respectivement félicité les récipiendaires pour les efforts fournis et les résultats encourageants obtenus, les formateurs pour la qualité de l’encadrement des stagiaires pendant les deux années de formation. Selon Dr CRESPIN, la formation au Master en Epidémiologie d’intervention, à l’instar de toutes les autres que soutient l’OOAS, participent à la mise en œuvre du programme renforcement des ressources humaines en santé des pays de la CEDEAO, l’un des 13 programmes du Plan stratégique 2016 – 2020 de l’OOAS. Selon le Directeur Général de l’OOAS, la mise à disposition de ces nouveaux experts en épidémiologie d’intervention contribuera à l’effort d’amélioration des capacités de détection, de préparation et de riposte aux épidémies et aux phénomènes majeurs de santé publique de leurs pays respectifs et de la sous-région. Il a réitéré son soutien à l’Université de Ouagadougou et à toutes les autres universités de la sous-région qui œuvrent au renforcement des ressources humaines en santé.

Figure 2 : Le DG de l’OOAS prononçant son allocution

Le Secrétaire Général du Ministère de la Santé, après avoir félicité les récipiendaires pour le travail accompli mais aussi les membres de l’encadrement pour leur accompagnement de qualité a quant à lui, rappelé l’importance de la formation du personnel de santé pour le Gouvernement du Burkina Faso qui entend poursuivre les efforts déjà entamés.

De son coté, Le responsable des récipiendaires, a remercié l’OOAS pour son soutien financier, la Fondation CDC pour son assistance technique et enfin les membres de l’encadrement pour la qualité des enseignements. Selon lui, le programme WAFETP leur permet d’avoir les capacités de compter, de diviser et de comparer, trois valeurs qui caractérisent un épidémiologiste. Il leur a également permis de participer à des investigations d’épidémies récentes intervenues dans la sous-région (ex : Epidémie de la fièvre de la vallée du rift au Niger, de la fièvre lassa au Burkina Faso, de la Méningite au Togo), de participer à l’analyse des systèmes de surveillance épidémiologique, de rédiger et soumettre des communications, qui ont été acceptées à des conférences internationales auxquelles ils ont pris part. Il a terminé son propos en réitérant aux autorités, la volonté et la disponibilité de ses collègues à mettre leurs expertises au service de leurs pays et de la sous-région.

La Directrice de l’Unité de Formation et de Recherche (UFR) Sciences de la Santé de l’Université Joseph KI ZERBO de Ouaga 1, Dr Claudine LOUGUE, ainsi que le Conseiller Régional du Programme WAFETP pour la Fondation CDC, Dr André McKenzie, ont tous deux apprécié les efforts faits par l’OOAS pour la formation des cadres en santé.

Enfin, le Secrétaire d’Etat du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’innovation du Burkina Faso, avant de procéder à l’ouverture de la cérémonie, a promis de continuer à soutenir l’effort du Ministère de la Santé pour la prévention, la préparation et la détection précoce des épidémies, à travers la poursuite de la mise à disposition de cadres compétents formés dans plusieurs disciplines telle que l’épidémiologie d’intervention.

La cérémonie de fin de formation a aussi été marquée par la remise des diplômes aux lauréats, et des prix aux plus méritants. Des gratifications ont été également attribuées par les récipiendaires aux membres de l’encadrement et au Coordonnateur Général du Programme, le Professeur Mamadou SAWADOGO, dont le nom a été donné à la promotion. Enfin, il faut noter la présentation par les récipiendaires des posters, dont plusieurs ont fait l’objet de communications scientifiques à des conférences internationales telles qu’AFENET, TEFNET.

Figure 3 : Le DG de l’OOAS remettant le diplôme à un récipiendaire

Avec la Collaboration de Césaire AHANHANZO.



 

 

Bulletins
épidemiologique

S27/2017

WAHODAY

reconnaissance à l'OOAS