|  Documents  |   Témoignages  |   YPIP / PSJP  |   Appel d’offre | Recrutement  |   Nous contacter  |    WAHO@Mail  | HRWeb
  •      
  •    
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •       
  •   
  •        



Actualité

L’OOAS prépare le Mali pour le passage à grande échelle de deux bonnes pratiques

Bamako, le 24 juillet 2017 – L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) a dans le cadre du suivi post-forum des bonnes pratiques en santé, entamé l’organisation des ateliers de renforcement des capacités en matière de Passage à Grande Echelle (PAGE) des bonnes pratiques en santé, à l’intention des membres des comités nationaux de PAGE. L’étape du Mali a été organisée le 24 juillet 2017 dans la ville aux trois caïmans, Bamako.

L’objectif général de l’atelier était de renforcer les capacités des membres du comité national PAGE et les autres acteurs nationaux concernés en matière de réplication ou de passage à grande échelle des bonnes pratiques prioritaires, sur la base de l’engagement des pays et d’alignement des partenaires techniques et financiers (PTF).

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Conseiller Technique des Etablissements Publics Hospitaliers, représentant le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP), qui avait à ses côtés le Directeur National Adjoint de la Santé, un représentant des PTF et la responsable de la santé maternelle et néonatale à l’OOAS, représentant le Directeur Général de l’OOAS,

Dans son discours d’ouverture, le Conseiller Technique s’est réjoui de la tenue de l’atelier et a réitéré tout l’engagement du MSHP à accompagner le processus du passage à grande échelle des bonnes pratiques en santé au Mali.

Le Mali a identifié deux bonnes pratiques que sont la dévolution de l’insertion de Jadelle par les matrones et l’école des mères : outil de promotion de la consultation prénatale (CPN), de l’accouchement assisté et de la consultation postnatale (CPoN).

Ces deux pratiques ont nourri les discussions. Ainsi, les contributions des participants au nombre de 29 venus d’horizons divers ont porté entre autres sur le niveau des matrones, les effets secondaires du Jadelle et le niveau des femmes de l’école des mères. Il y avait aussi des contributions sur le temps de l’étude, la démarche méthodologique, le suivi post formation des matrones et les abstracts des bonnes pratiques.

Le PAGE se défini comme étant des “Efforts délibérés pour renforcer, de façon durable l’impact d’innovations testées avec succès dans le cadre de projets pilotes, en vue d’en faire bénéficier un plus grand nombre de personnes et de renforcer les politiques et programmes.”

Il était ressorti que le cadre de suivi consensuel de PAGE était une démarche de réflexion systématique. Il constituait un système composé de cinq éléments interdépendants à savoir : l’innovation, l’organisation utilisatrice, l’équipe d’appui, le contexte général et la stratégie de passage à grande échelle et dans lequel les cinq domaines de choix stratégiques (types du page, dissémination et plaidoyer, choix organisationnels, coûts et mobilisation des ressources, suivi et évaluation) doivent être opérés. Il définit quatre principes directeurs (l’approche systémique, l’accent sur la durabilité, le renforcement du potentiel du PAGE et le respect des droits humains de l’équité et de l’égalité entre les sexes) pour le processus.

Il a été aussi noté que le Guide ExpandNet/OMS sur la conception de projets pilotes : “Avoir le but à l’Esprit dès le début” constituait une réflexion continue permettant de fournir des perspectives qui mèneront à des actions nécessaires pour faciliter un futur passage à grande échelle viable. Il comprend 12 recommandations pour savoir comment concevoir des projets pilotes en ayant en esprit le PAGE. Ces 12 recommandations sont considérées lorsque les projets pilotes sont conçus et durant le processus de mise en œuvre.

Le Directeur Général de l’OOAS, Dr Xavier CRESPIN, plus tard dans la journée a remercié le Mali pour avoir exprimé le souhait d’être accompagné par l’OOAS pour le passage à grande échelle de ses deux (02) bonnes pratiques retenues. Il a terminé son propos par des félicitations car le Mali fait partie de seulement quatre pays sur les 15 de la CEDEAO à avoir mis en place son comité de Pilotage PAGE.



 

 

Bulletins
épidemiologique

S31/2017

WAHODAY

reconnaissance à l'OOAS