|  Documents  |   Témoignages  |   YPIP / PSJP  |   Appel d’offre | Recrutement  |   Nous contacter  |    WAHO@Mail  | HRWeb
  •      
  •    
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •       
  •   
  •        



Actualité

Réunion d’arbitrage interne du Plan d’action 2018 de l’OOAS : Le Directeur Général insiste sur la prise en compte des priorités des Pays de la CEDEAO et encourage les chargés de programmes à un travail de consensus

Bobo-Dioulasso, le 7 septembre 2017 – En prélude à la rencontre annuelle du comité des programmes 2018, les Directeurs de département et les chargés de programmes ainsi que les responsables des différents projets de l’OOAS sont en conclave du 7 au 8 septembre 2017 à Bobo-Dioulasso, dans la salle de réunion Kabba. T. JOINER au siège de l’Organisation.

Cet exercice annuel institué par la Direction Générale de l’OOAS a pour but d’examiner avec minutie les propositions d’activités et de budget qui seront soumis à la validation du comité des programmes, à travers une revision et une validation du Plan d’Action 2018 de l’OOAS, en attendant la decision de la Commission de la CEDEAO. Le but de cette assise qui va durer deux jours (7 au 8 septembre 2017) et qui est sous la présidence du Directeur Général Adjoint (DGA) est de réviser et valider le Plan d’Action 2018 de l’OOAS pour transmission à la Commission de la CEDEAO.

Au démarrage des travaux, le Directeur Général, Dr Xavier CRESPIN, a insisté sur le respect des consignes reçues de la Commission de la CEDEAO pour la confection du budget. Il s’agit des contraintes budgétaires, l’augmentation du budget de contingences qui doit passer de 1 à 5%, la prise en compte des charges de l’opérationnalisation du Centre Régional de Surveillance des Maladies et des Epidémies sans oublier les priorités de mise en œuvre exprimées par les Etats, qui sont au nombre de cinq notamment : 1) la gestion des épidémies et des catastrophes ; 2) les maladies non transmissibles ; 3) le renforcement des capacités ; 4) les réformes hospitalières ; et 5) la vaccination.

Pour le Directeur de l’OOAS la prise en compte de ces priorités est primordiale pour donner à l’OOAS son rôle de leader en raison de la forte sollicitation de l’institution par les pays confrontés régulièrement aux épidémies et catastrophes naturelles.

C’est pourquoi Dr Xavier CRESPIN a insisté sur le nécessaire travail de consensus des Chargés de programmes. L’urgence de finaliser le plan d’action 2018 de l’OOAS et le soumettre dans le délai, entre en droite ligne des impératifs et de l’agenda de la Commission de la CEDEAO qui doit organiser une réunion d’arbitrage des plans d’action de toutes les institutions, dans la semaine du 25 septembre 2017 à Abuja.

Article proposé par : La Cellule Communication (Moctar Traoré et Harvey de Hardt-Kaffils)



 

 

Bulletins
épidemiologique

S36/2017

WAHODAY

reconnaissance à l'OOAS