|  Documents  |   Témoignages  |   YPIP / PSJP  |   Appel d’offre | Recrutement  |   Nous contacter  |    WAHO@Mail  | HRWeb
  •      
  •    
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •       
  •   
  •        



Actualité

Réunion de cadrage des interventions des partenaires de mise en œuvre du projet REDISSE : L’OOAS et la Banque Mondiale précisent les rôles et les responsabilités

Bobo-Dioulasso, le 02 octobre 2017 – L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) et la Banque Mondiale, organisent dans le cadre du projet de Renforcement des Systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE), une réunion de cadrage des interventions des partenaires de mise en œuvre.

L’objectif principale de cette rencontre qui va durer quatre (04) jours est d’assurer une meilleure coordination des différentes interventions des partenaires et agences d’exécution pour une synergie d’actions dans la mise en œuvre du projet.

Plus spécifiquement, il s’agira de :
1. Assurer le partage d’informations sur les stratégies de mise en œuvre du projet REDISSE aux pays, agences de mise en œuvre et partenaires ;
2. Opérationnaliser les interventions de mise en place des Centres de Surveillance Epidémiologique (CSE) et le renforcement des capacités des laboratoires de districts avec les partenaires de mise en œuvre tels que le CCISD, la Fondation Mérieux, ainsi que les pays et les partenaires ;
3. Opérationnaliser les interventions de formation des cadres des pays en épidémiologie d’intervention avec l’Université de Ouagadougou, l’Université du Ghana, les pays et les partenaires ;
4. Opérationnaliser les interventions de surveillance épidémiologique et réponse avec les partenaires tels que l’OMS, l’OIE, le CRSA et les pays ;
5. Proposer un calendrier pertinent de travail de toutes les agences de mise en œuvre et partenaires.

La première journée est destinée à faire le bilan des acquis et défis de la formation en master FELTP dans le cadre du projet WARDS et harmoniser et opérationnaliser les interventions pour la formation des cadres des pays en épidémiologie d’intervention entre les pays, l’OOAS et les Institutions de formation (Université de Ouagadougou, Université du Ghana) dans le cadre du projet REDISSE.

Dans son mot introductif, Mr John Paul CLARK, Coordonnateur du Projet REDISSE à la Banque Mondiale a rappelé la genèse de la mise en place du projet REDISSE avant de préciser le principal objectif du projet qui est de répondre aux épidémies à plus grande échelle et de manière plus efficace au niveau régional. Il a pour finir salué la présence des représentants des pays des trois phases de REDISSE à la réunion.

Dans son mot d’ouverture officielle, le Directeur Général de l’OOAS Dr Xavier CRESPIN a salué la Banque Mondiale pour le financement de plusieurs projets régionaux, au nombre desquels le Projet de Renforcement des Systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE).

Le DG/OOAS a expliqué le bien-fondé de la rencontre car tirant leçons de la mise en œuvre du projet Régional de Renforcement des Capacités en Surveillance Epidémiologique et Riposte en Afrique de l’Ouest (WARDS), le premier projet financé par la Banque Mondiale et qui a pris fin en Juin 2017, l’OOAS a décidé avec la Banque Mondiale d’organiser la réunion de cadrage avec les partenaires d’exécution afin d’assurer une meilleure coordination, et suivi des interventions et pour une synergie d’actions et d’efficacité.

Dr Crespin a lancé un appel aux pays pour soutenir la mise en œuvre des différentes interventions du projet REDISSE à travers ‘l’implication effective des différents services techniques concernés pour une meilleure appropriation, en vue du renforcement des systèmes de santé des pays’.

Le Directeur Général de l’OOAS a remercié le Groupe de la Banque Mondiale pour son appui financier et technique dans la mise en œuvre des différents projets en cours à l’OOAS. Il a aussi remercié tous les partenaires pour leurs différents appuis techniques et financiers qu’ils ne cessent d’apporter à l’OOAS et aux Etats membres de la CEDEAO dans la surveillance et la riposte contre les épidémies et le renforcement des systèmes de santé des Etats Membres.

Selon le calendrier, la première journée (02 octobre 2017) réunira les Universités de Ouagadougou et du Ghana pour discuter de la poursuite de la formation FELTP ; les deuxièmes et troisièmes (03 et 04 octobre 2017) seront consacrées au CCISD et la Fondation Mérieux sur la mise en place de 47 CSE et le renforcement des capacités de 47 laboratoires de districts. Le dernier jour (05 octobre 2017), la discussion portera sur les appuis de l’OMS, l’OIE et du CRSA à la mise en œuvre du projet.



 

 

Bulletins
épidemiologique

S36/2017

WAHODAY

reconnaissance à l'OOAS