|  Documents  |   Témoignages  |   YPIP / PSJP  |   Appel d’offre | Recrutement  |   Nous contacter  |    WAHO@Mail  | HRWeb
  •      
  •    
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •       
  •   
  •        



Actualité

Rencontre d’évaluation de la fonctionnalité et la gestion des hôpitaux de référence de la CEDEAO : l’amélioration de la performance des systèmes hospitaliers des pays de la région au centre des préoccupations

Organisée par l’OOAS et ses partenaires la réunion d’évaluation de la fonctionnalité et la gestion des hôpitaux de référence de l’espace CEDEAO vise à évaluer les capacités institutionnelles, techniques et opérationnelles des hôpitaux nationaux publics et privés ainsi que le niveau de fonctionnalité des réseaux d’hôpitaux existants et leur impact sur la performance des hôpitaux de l’espace CEDEAO.

La cérémonie d’ouverture de la réunion présidée par la Secrétaire Générale du Ministère de la Santé a connu la participation du Représentant permanent du Président de la Commission de la CEDEAO, le Directeur Général de l’OOAS, la Représentante de la Représentante Résidant de l’OMS.

Après avoir rendu un hommage à l’OOAS pour la tenue de cette rencontre qui touche un élément important des systèmes nationaux des pays de la CEDEAO, la Représentante de la Représentante Résidant de l’OMS, a insisté sur les missions principales de l’l’hôpital à savoir « l’offre de soins de qualité, la formation continue des prestataires, la promotion de la recherche action et enfin la participation aux activités de santé publique telles la prévention et la surveillance épidémiologiques ». Pour Dr Zampaligré Fatimata, la réunion en cours est une bonne opportunité pour faire un diagnostic de la situation des hôpitaux de référence par rapport aux défis soulevés dans l’enquête ayant étudié les capacités opérationnelles actuelles des hôpitaux de l’espace CEDEAO, notamment leur potentialité, les dysfonctionnements essentiels, ainsi que leurs incidences.

Pour le Directeur Général de l’OOAS, l’amélioration de la performance des Systèmes de Santé des pays de la zone CEDEAO, fait partie des missions de l’institution Ouest Africaine de la Santé et cette priorité est en bonne place dans le Plan Stratégique 2016-2020. Ce qui explique l’accent particulier mis sur l’amélioration de la performance des systèmes hospitaliers des pays membres de la CEDEAO à travers le Programme de Gouvernance des systèmes de santé.

Cette vision de l’OOAS comme la décrit Dr Xavier CRESPIN, s’explique par le fait que : « En Afrique de l’ouest, la plupart des établissements sanitaires tertiaires sont confrontés à d’énormes difficultés tant structurelles que conjoncturelles qui constituent des freins à l’accomplissement de leurs missions. Ces faiblesses se traduisent par une prise en charge plutôt des populations environnantes que les cas graves référés, ce qui conduit à une sous-utilisation de leurs compétences et équipements. Nous savons de façon empirique que leur potentiel technique est parfois inutilisable, du fait des problèmes de maintenance, des ruptures de stock, des affectations inappropriées des ressources humaines, vétusté des infrastructures et équipements, faibles capacités de gestion et d’organisation, insuffisance du système de référence et contre référence, etc.

Certains cas très graves ne peuvent être pris en charge et bénéficient d’évacuations sanitaires coûteuses dont seuls les patients nantis ou bénéficiant d’une police d’assurance maladie peuvent se permettre laissant en rade la majorité des populations de la zone CEDEAO. » A déclaré la Directeur Général de l’OOAS.

C’est aussi l’avis de la Secrétaire Générale du Ministère de la Santé du Burkina Faso, Mme Francine Ouedraogo qui, rappelant les exigences de l’objectif du développement durable N°3 dédié exclusivement aux questions nouvelles telles que les urgences sanitaires, les maladies non transmissibles la prévention des traumatismes et la santé environnementale, induit l’existence dans les pays, de système de santé efficaces et résilients, qui orientent tous les services sans exception vers la réalisation de la couverture sanitaire universelle. C’est pourquoi Madame Ouedraogo, salue cette initiative de l’OOAS sur l’évaluation de la fonctionnalité et la gestion des hôpitaux de référence publiques et privés.

Ces aspects évoqués feront l’objet d’échanges profonds entre les participants venu des 15 pays de la CEDEAO qui auront aussi à :

-  Evaluer les mécanismes de gouvernance existants dans les hôpitaux nationaux des pays de l’espace CEDEAO en déterminant les forces et les faiblesses des modèles organisationnels et des alternatives de financement ;
-  Établir une cartographie des systèmes hospitaliers nationaux (publics et privés), indiquant les plateaux techniques, les ressources humaines, les infrastructures et équipements, etc. ;
-  Analyser la fonctionnalité du RESHOC et d’autres réseaux existants en déterminant leur impact sur la performance des hôpitaux de l’espace CEDEAO ;
-  Proposer un projet de réseautage des hôpitaux de référence de la CEDEAO, y compris une feuille de route menant à la mise en place ou la consolidation du réseau ouest africain des hôpitaux de référence

Moctar TRAORE, Po / Communication - OOAS



 

 

Bulletins
épidemiologique

S44/2017

reconnaissance à l'OOAS