|  Documents  |   Témoignages  |   YPIP / PSJP  |   Appel d’offre | Recrutement  |   Nous contacter  |    WAHO@Mail  | HRWeb
  •      
  •    
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •       
  •   
  •        



Actualité

Cérémonie officielle de lancement du camp de chirurgie de l’hydrocèle au Centre Hospitalier Régional de Banfora : l’initiative louable de l’OOAS et de la Banque Mondiale reconnue

C’est en présence des autorités de la région des Cascades que s’est déroulée le 30 novembre 2017, la cérémonie officielle de lancement du camp de chirurgie de l’hydrocèle au Centre Hospitalier Régional (CHR) de Banfora. Outre, le Gouverneur et l’ensemble du corps constitué de la Région, il faut noter la présence de la délégation de l’OOAS conduite par le Directeur du Département de la planification de la Recherche et de l’information sanitaire (DPRIS), représentant le Directeur Général de l’OOAS.

A l’occasion, le Maire de la ville de Banfora au nom des populations et du conseil municipal a transmis la gratitude de sa commune à l’OOAS et ses remerciements aux professionnels de santé qui animent ce camp de chirurgie. « Le problème des maladies tropicales négligées et le développement socio-économique sont étroitement liés. Le capital de tout développement étant le capital humain donc une bonne santé, l’OOAS à travers ce programme fait œuvre utile car elle s’attaque aux conséquences d’un mal qui affecte la productivité d’une frange importante de la population » a déclaré le maire Aboubacar HEMA.

Pour le représentant du Directeur Général de l’OOAS Monsieur Salifou ZOUMA, La filariose lymphatique (FL) qui est à la fois source de handicap, de stigmatisation mais aussi à la base de la baisse ou la perte totale de productivité est de toute évidence un grand frein au développement des pays. C’est pourquoi, il a insisté sur l’investissement consenti par l’OOAS pour faire reculer cette maladie dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. « Il est important que nous apprécions à sa juste valeur les efforts de l’OOAS et ceux des pays avec l’appui de la Banque mondiale pour éliminer cette maladie dans nos pays. En effet, avec un taux de couverture thérapeutique de 80% lors des campagnes 2017 de traitement de masse, plus de quatorze millions de traitements ont été distribués dans les trois pays couverts par le projet dont plus de trois millions six cent cinquante mille au Burkina Faso. Cela est très louable et je voudrais féliciter tous les acteurs pour ce succès gigantesque. En plus du Traitement de masse, le projet a prévu la prise en charge de certaines complications réversibles de la filariose lymphatique telles que le lymphœdème, l’éléphantiasis et surtout l’hydrocèle. C’est dans ce cadre que l’OOAS en collaboration avec le Ministère de la Santé organise le présent camp de chirurgie de l’hydrocèle avec pour objectif de traiter gratuitement en sept jours au moins 120 patients souffrant d’hydrocèle qui sont présentement enregistrés. Pour cela l’OOAS entend à travers le projet P/MTN poursuivre ses efforts d’accompagnement des pays afin de rendre accessible les prestations de soins à ces patients » a indiqué Monsieur Salifou Zouma.

M. Zouma Salifou, Représentant M. le Directeur Général de l’OOAS lors de son intervention

Dans son intervention, Madame Joséphine KOUARA APIOU/KABORE, le Gouverneur de la région des Cascades, a insisté sur les maladies tropicales négligées qui sont une priorité pour le Ministère de la santé du Burkina Faso, en raison des statistiques élevées de la filariose lymphatiques dans les pays endémiques. La réalisation du présent camp de chirurgie à Banfora est à saluer car il permet de soulager les patients souffrant de la maladie, mais aussi contribuera à une renaissance identitaire, un raffermissement des liens conjugaux et à un accroissement de la productivité. C’est pourquoi, le gouverneur APIOU a reconnu le bien-fondé de l’intervention de l’OOAS et de la Banque Mondiale et invité les populations à participer à cette campagne gratuite de soins sous la coordination de l’OOAS à travers le projet régional de lutte contre le paludisme et les Maladies Tropicales Négligées (MTN).

Mme le Gouverneur de la Région des Cascades lors de son discours de lancement officiel du camp

Au cours de la cérémonie officielle de lancement, des patients guéris de l’hydrocèle ont témoigné du bien - fondé des soins et reconnu les effets bénéfiques du traitement qui leur permet actuellement de mener leurs activités quotidiennes.

Le camp de chirurgie de l’hydrocèle organisé par l’OOAS au CHR de Banfora s’inscrit dans la mise en œuvre de l’une des stratégies du projet P/MTN, à savoir le traitement chirurgical des conséquences réversibles du trachome et de la filariose lymphatique au niveau de la communauté. Ce camp de chirurgie de l’hydrocèle au Centre Hospitalier Régional de Banfora permettra également pendant sept jours (27 novembre au 3 décembre 2017), aux experts régionaux notamment des chirurgiens des autres pays bénéficiaires du projet (Mali et Niger) de partager leurs expériences mais aussi de connaitre les pratiques de leurs confrères chirurgiens du Burkina Faso, pour soulager les patients souffrant de cette maladie.

Une vue de l’équipe régionale de chirurgiens experts lors d’une cure d’hydrocèle au CHR de Banfora



 

 

DEUIL A L'OOAS

07/12/2017

Bulletins
épidemiologique

S45/2017