|  Documents  |   Témoignages  |   YPIP / PSJP  |   Appel d’offre | Recrutement  |   Nous contacter  |    WAHO@Mail  | HRWeb
  •      
  •    
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •       
  •   
  •        



Actualité

Rencontre de coordination entre l’UEMOA et l’OOAS : Le constat d’un regain de dynamisme dans la collaboration entre les deux Institutions dans le domaine de la santé

Une délégation de la Commission de l’UEMOA conduite par le Commissaire en charge du Département du Développement Humain, le Professeur Filiga Michel SAWADOGO, a effectué le 7 décembre 2017, une visite de travail au siège de l’OOAS. La mission de l ‘UEMOA était aussi composée du Docteur Mahamane HAMIDINE, Directeur de la Santé, de la Protection Sociale et de la Mutualité et du Docteur Carmelle HOUNNOU, Chargée de la Cellule pour l’Harmonisation de la Réglementation et la Coopération Pharmaceutiques.

Accueillie par le Directeur Général de l’OOAS Dr Xavier CRESPIN, accompagné du Directeur Général Adjoint, Dr Laurent ASSSOGBA, des Directeurs de Départements et des Chargés de programme de l’institution, la représentation de l’UEMOA est venue à Bobo Dioulasso pour renforcer la collaboration entre les deux Institutions dans le domaine de la santé.

À l’ouverture des travaux le Directeur Général de l’OOAS après avoir souhaité la bienvenue à la délégation, s’est réjoui de cette visite de travail qui témoigne de la qualité du partenariat entre les deux institutions. D’entrée, Dr Xavier CRESPIN a félicité Pr Filiga SAWADOGO pour sa nomination au poste de Commissaire en charge du Département du Développement Humain de l’UEMOA et souhaité que cette nouvelle responsabilité soit couronnée de succès. De même, il a relevé la constance et la disponibilité du Dr Docteur Mahamane HAMIDINE dans la tenue des activités de l’OOAS, tout comme la diversité et la qualité des échanges de l’OOAS avec l’UEMOA dans le domaine pharmaceutique avec Dr Carmelle HOUNNOU.

Au-delà, Dr Xavier CRESPIN a salué le dynamisme du partenariat entre les deux institutions et a souhaité que cette coopération gagne encore en intensité au bénéfice des populations africaines. De plus, le Directeur général de l’OOAS a évoqué l’actualité de son institution caractérisée par la restructuration en cours au niveau des Départements pour plus d’efficacité ainsi que l’évolution de la mise en œuvre du plan stratégique 2016- 2020 dont l’exécution des 13 programmes a été inscrite très souvent dans une vision de synergie et de complémentarité avec des partenaires de premier rang dont l’UEMOA.

En échos, le Commissaire en charge du Département du Développement Humain de l’UEMOA, Pr Filiga Michel SAWADOGO a d’abord reconnu le bon accueil réservé à sa délégation avant de rappeler l’engagement du Directeur Général de l’OOAS sur tous les sujets de santé concourant à une amélioration des conditions de vie des populations de la communauté. C’est dans ce contexte dira le Professeur SAWADOGO, que l’OOAS et l’UEMOA ont choisi de mutualiser leurs efforts et leurs moyens pour garantir aux populations des soins de qualité pour accéder à une couverture maladie universelle. Autant de raisons qui expliquent l’existence depuis 2006, d’un accord de coopération entre les deux institutions.

Au cours des travaux, les délégués des deux institutions ont abordé plusieurs sujets dont l’état de la mise en œuvre des décisions prises lors de la visite de travail effectuée par la Commission de l’UEMOA au siège de l’OOAS en 2016, l’examen du projet d’harmonisation de la règlementation pharmaceutique en Afrique de l’Ouest, soumis au NEPAD par les deux Institutions, la réunion conjointe des responsables SNIR/SIMR et des Partenaires et enfin, les orientations et recommandations en vue de renforcer la collaboration entre les deux Institutions.

À l’issue des discussions, les deux institutions après reconnu la pertinence de leurs concertations, ont décidé de renforcer leur partenariat sur les axes suivants : Améliorer la production des médicaments, collaborer dans le domaine de la gestion des maladies, assurer la promotion des centres spécialisés dans la prise en charge du cancer et enfin, assurer un financement adéquat de la santé dans les pays.

Moctar TRAORE, PO/Communication



 

 

DEUIL A L'OOAS

07/12/2017

Bulletins
épidemiologique

S45/2017