|  Documents  |   Témoignages  |   YPIP / PSJP  |   Appel d’offre | Recrutement  |   Nous contacter  |    WAHO@Mail  | HRWeb
  •      
  •    
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •       
  •   
  •        



Actualité

L’OOAS procède au bilan d’une décennie de promotion de la médecine traditionnelle (MT) dans la région CEDEAO

Le 9e Congrès scientifique des praticiens de la médecine traditionnelle (PMT) et des praticiens de la médecine conventionnelle (PMC) de la région CEDEAO, s’est tenu à Ouagadougou, Burkina Faso du 21 au 22 décembre 2017 sous le thème « 10 ans de promotion de la médecine traditionnelle dans la région CEDEAO : réalisations et défis ». La cérémonie officielle d’ouverture des travaux du Congrès, a été présidée par le Dr Cornelle Traoré, Chargé de mission représentant le Ministre de la santé du Burkina Faso, en présence du Dr Xavier Crespin, Directeur général de l’OOAS. Depuis 2007, l’OOAS a fait de la MT, l’un de ses programmes prioritaires et a travaillé de manière cohérente pour entreprendre avec les pays, un large éventail d’actions. Parmi les réalisations phares entreprises depuis lors, il convient de noter l’élaboration de cadres harmonisés pour la réglementation des praticiens, des pratiques et des produits de la MT, la documentation des connaissances médicales traditionnelles pour leur protection et leur utilisation rationnelle, la compilation d’un inventaire de formulations de plantes médicinales à efficacité prouvée, l’édition d’une Pharmacopée Ouest Africaine, l’élaboration de manuels de formation pour le renforcement des capacités des PMT dans la prise en charge des maladies prioritaires et celles émergentes, et d’un curriculum pour l’enseignement de la MT aux étudiants des écoles de santé. Au plan institutionnel, le Congrès apprécie les orientations du programme MT de l’OOAS, qui sont conformes aux résolutions des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, de l’OMS et aux recommandations de l’Assemblée des Ministres de la Santé de la CEDEAO. Le Congrès approuve la stratégie de l’OOAS qui concourt à mettre les chercheurs en réseau pour entreprendre des travaux pluridisciplinaires à fort impact communautaire. En outre, le Congrès a reconnu l’immense contribution de l’OOAS dans la promotion de la MT dans la région de la CEDEAO au cours des dix dernières années, en vue d’assurer la liberté des choix éclairés sur l’utilisation rationnelle des pratiques et produits de la MT. Pour rehausser les potentialités de la MT dans l’atteinte des objectifs de la Couverture sanitaire universelle (CSU), les assises du 9e Congrès ont invité les Etats d’accélérer la mise en œuvre des politiques pour l’intégration appropriée de la MT aux systèmes nationaux de soins de santé.

Le Congrès a chaleureusement félicité l’OOAS pour le soutien apporté aux pays au cours des 10 dernières années pour consolider le secteur de la MT, ce qui est devenu un modèle pour les autres entités régionales. En plus des présentations des pays sur le niveau de promotion de la MT dans la région de la CEDEAO, le Comité d’experts pour le développement du 2e volume de la Pharmacopée d’Afrique de l’Ouest a également fait le point sur ses travaux.

Outre les communications des pays sur le niveau de promotion de la MT dans la région CEDEAO, le Comité d’experts pour l’élaboration du 2e volume de la Pharmacopée d’Afrique de l’Ouest a également fait le point sur ses travaux. A la suite des communications et des faits vérifiables, il ressort clairement que des résultats positifs ont été obtenus grâce à une approche multidimensionnelle soutenue par un large éventail de parties prenantes, à savoir les PMT, les directeurs/coordonnateurs de programmes de MT, les experts en MT, les socio anthropologues, les phytothérapeutes, les médecins, les pharmaciens, les pharmacognosistes, les toxicologues, les pharmacologues, les dirigeants d’établissements sanitaires de formation, d’instituts de recherche sur les plantes médicinales et d’organismes partenaires du secteur public et privé. Signalons que le congrès a vécu un moment particulier avec la remise par le Dr Cornelle Traoré, de l’attestation relative à la nomination en 2016 au rang de « Chevalier de l’Ordre National du Burkina », du Dr Xavier Crespin, Directeur général de l’OOAS.



 

 

Bulletins
épidemiologique

S13/2018