|  Documents  |   Témoignages  |   YPIP / PSJP  |   Appel d’offre | Recrutement  |   Nous contacter  |    WAHO@Mail  | HRWeb
  •      
  •    
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •      
  •       
  •   
  •        

Apropos de l’OOAS

Mission

Institution spécialisée de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en charge des questions de santé, l’Organisation Ouest Africaine de la Santé fut créée par protocole A/P2/7/87 du 9 juillet 1987 signé à Abuja par les Chefs d’Etat et de Gouvernement. Le siège de l’OOAS se trouve à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso.

L’article III du protocole de création stipule que « l’objectif de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé est d’offrir le niveau le plus élevé en matière de prestations de soins de santé aux populations de la sous-région sur la base de l’harmonisation des politiques des Etats membres, de la mise en commun des ressources et de la coopération entre les Etats membres et les pays tiers en vue de trouver collectivement et stratégiquement des solutions aux problèmes de santé de la sous-région ».

Ainsi de par son protocole de création, l’OOAS est investie par les Chefs d’Etat et de Gouvernement du mandat politique d’assurer la coordination régionale en matière de santé dans l’espace CEDEAO.

Vision

S’inscrivant dans la vision globale de la Communauté de passer à l’horizon 2020, de la CEDEAO des Etats à la CEDEAO des peuples, l’OOAS a pour Vision d’être reconnue par les Etats membres et la Communauté Internationale comme étant l’instrument principal de l’intégration régionale en matière de santé permettant d’avoir des interventions et programmes efficaces avec un grand impact.

Objectifs

L’objectif général poursuivi par l’OOAS est de contribuer aux côtés des autres Institutions de la Communauté à la réalisation de l’idéal de la création d’une Union Economique de l’Afrique de l’Ouest conformément à l’article 3 du Traité révisé de la CEDEAO. De manière spécifique, les principaux objectifs poursuivis par l’OOAS sont ceux décrits dans son protocole de création à savoir :
-  Promouvoir la recherche sur les principales maladies endémiques dans la région et entreprendre des activités visant à la lutte contre ces maladies et à leur éradication ;
-  Promouvoir la formation des spécialistes en médecine et du personnel paramédical et le cas échéant parrainer également la formation des futurs diplômés en médecine ;
-  Collecter et diffuser des informations d’ordre technique, épidémiologique et celles relatives à la recherche et à la formation ainsi que toutes autres informations concernant le secteur sanitaire dans les Etats membres ;
-  Aider à la mise en place de centres d’information technique dans les Etats membres ;
-  Promouvoir et harmoniser la création des laboratoires de production de vaccins, de fabrication de médicaments et de contrôle de qualité dans la région ;
-  Encourager la coopération dans la lutte et l’éradication de la dépendance et l’abus de la drogue dans la région ;
-  Promouvoir des échanges de personnel et de technologies sanitaires entre les Etats membres ;
-  Donner avis aux Etats membres lorsqu’ils le demandent sur tous les aspects sanitaires des projets de développement ;
-  Aider au renforcement des services et infrastructures de santé des Etats membres en cas de besoin ;
-  Accorder une assistance active aux Etats membres pour les aider à résoudre les problèmes sanitaires en cas d’urgence suite à des catastrophes naturelles ;
-  Collaborer avec les organisations sous régionales, régionales et internationales en vue de résoudre les problèmes de la région en matière de santé ;
-  Promouvoir la coopération entre les groupes scientifiques et professionnels contribuant à la promotion de la santé ;
-  Proposer des conventions, des accords et des réglementations et faire des recommandations sur les questions sanitaires régionales et entreprendre les tâches qui seraient confiées à l’Organisation dans ce sens.

Organes de décision

Pour la mise en œuvre de sa mission, l’OOAS est dotée des organes de décision ci-après :
-  La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, Instance Suprême de décision ;
-  Le Conseil des Ministres de la CEDEAO, regroupant les Ministres en Charge des questions d’intégration régionale, de Finances et du Plan, Instance qui prépare les décisions à l’approbation de la Conférence ;
-  L’Assemblée des Ministres de la Santé, regroupant les quinze (15) Ministres de la Santé, Instance responsable des questions de santé au plan technique.

Avantages comparatifs

Tirant son autorité des Chefs d’Etat et de Gouvernement, l’OOAS offre les avantages comparatifs suivants :
-  Son mandat politique ;
-  L’existence d’une ligne de communication directe avec les décideurs politiques des Etats membres ;
-  Sa capacité de proposer aux Etats membres pour adoption des conventions, des accords et des réglementations devant réguler des aspects précis de santé dans la région ;
-  Sa capacité de plaider au plus haut niveau pour l’adoption et la mise en œuvre par les Etats membres des résolutions relatives à la santé prises à l’échelle mondiale ;
-  Sa capacité de faciliter la ratification des accords et autres conventions relatifs à la santé entre les Etats membres et les partenaires stratégiques ;
-  Sa capacité à faciliter les échanges inter pays de ressources et à harmoniser les politiques,
-  Sa capacité à collecter, gérer et diffuser les informations sanitaires spécifiques à l’Afrique de l’Ouest pour guider le développement de futures interventions sanitaires ;
-  Sa capacité de promouvoir des interventions en santé s’adressant uniquement aux besoins des pays de l’Afrique de l’Ouest ;
-  Sa capacité de tirer avantage de son appartenance à la CEDEAO pour mobiliser les ressources.

Directeur
Général

Directeur
Général Adjoint